PHYSIOLOGIE DE L'ENFANT


Définition :

« La partie de la biologie qui étudie les fonctions et les propriétés des organes et des tissus des êtres vivants. »

Un nourrisson n’a pas la faculté de réguler sa propre température. L’hypothalamus, la glande responsable de la régulation thermique du corps, n’est opérationnelle qu’après plusieurs mois.

La peau d’un enfant est fine, il y a peu de tissu graisseux et sa surface cutanée, trois fois supérieure à celle d’un adulte, est très développée par rapport à son poids. Par conséquent, les échanges thermiques avec son environnement sont facilités, ce qui le rend plus sensible qu’un adulte aux conditions de température extérieure. Le froid ou le chaud pénètrent plus facilement son corps.

Produire sa propre chaleur et réguler la température de son corps est l’un des grands travaux de l’enfant qui, avant la naissance, bénéficiait de la chaleur maternelle.

A titre d’illustration :

« La température ambiante de neutralité thermique est de 28°C chez l’adulte et de 32°C chez le nouveau-né ;
la température critique (température ambiante au-dessous de laquelle l’individu ne parvient plus à maintenir sa température centrale) est de 1°C chez l’adulte, mais de 23°C chez le nouveau-né. Un nouveau-né placé nu dans une pièce chauffée à 23°C se trouve donc dans la même situation qu’un adulte à qui l’on demanderait de sa déshabiller dans une chambre froide à 1°C. » Dr S DALMAS, CHRU Lille.