En hiver, les précautions pour sortir avec un nouveau-né

Il est si petit, puis-je l’emmener en promenade ? Comment dois-je l’habiller ? L’ai-je assez couvert ? Ne va-t-il pas avoir froid ? Lorsque les températures commencent à chuter, et que bébé vient de naître, nous, les parents, sommes assaillis de questions. Avec cette envie de bien faire et cette crainte de commettre des erreurs ! 

D’abord, sachez qu’un bébé né en hiver, à terme et faisant un poids suffisant, n’est pas plus fragile que s’il était venu au monde en mars, juin ou septembre ! En revanche, c’est vrai, vous devrez bien-sûr prendre quelques précautions lors de ses premières sorties.

Pas par tous les temps.

Nos grands-mères pensaient qu’il fallait absolument faire prendre l’air à un enfant tous les jours. En fait, aujourd’hui les pédiatres ne le préconisent pas nécessairement. Alors, ne faites pas des sorties avec bébé une obligation, surtout en hiver ! Les sage -femmes vous le disent à la sortie de la maternité : un nouveau-né a d’abord besoin de se sentir en sécurité chez lui et de découvrir son environnement. Lorsque les températures avoisinent les -10° degrés (ce qui est plutôt rare dans la plupart des nos régions françaises), il vaut mieux s’abstenir. Sachez aussi que bébé supporte mieux un froid sec qu’un froid humide et que, par temps de brouillard, mieux vaut rester chez soi !

Pas trop longtemps.

Les premières semaines, des petites sorties d’environ 20 minutes suffisent. Progressivement, vous pourrez les faire durer une heure tout au plus. Restez attentifs au comportement de bébé, et vous repérerez vite quand il est temps de rentrer : il s’agitera, sera grognon ou pleurera, il saura vous montrer son inconfort. Ce sera sa façon à lui de vous dire « stop, j’ai froid, on rentre» N’oubliez jamais que bébé se refroidit beaucoup plus vite que vous car il est statique.

Pas n’importe où.

Une petite sortie au parc ou au square sera plus bénéfique qu’un tour au centre commercial. Vous avez des courses à faire ? Déléguez-les (oui bien sûr plus facile à dire qu’à faire …) mais n’emmenez pas votre bébé dans cet endroit, plein de monde donc bruyant et où circule une multitude de microbes et de courants d’air. Appelez Mamie Lisette, votre meilleure amie, une vieille tante peut-être … Plus sérieusement, les allers et venues dans les boutiques constituent des chauds/froids répétés. Les variations de température entre l’extérieur et l’intérieur demandent à son organisme un gros effort d’adaptation car bébé ne sait pas encore réguler sa température. Si vous oubliez de le découvrir quand vous rentrez dans un magasin ou un salon de thé surchauffé par exemple, il peut assez vite se retrouver en hyperthermie.

Plutôt en landau

Quand il fait froid, c’est dans son landau qu’un bébé est le plus à l’abri surtout s’il y a du vent. Et en plus vous l’avez face à vous et vous pouvez observer ses réactions, et repérer très vite s’il est en hypothermie. En porte-bébé, il bénéficie de votre chaleur corporelle, mais ses jambes, elles, sont vraiment exposées au froid. Quant à la poussette, pour un bébé d’hiver, ce n’est pas suffisant ni pour son confort et ni pour sa protection.

Bien couvert mais facile à découvrir

Pas la peine de le déguiser en bibendum et de le couvrir de vêtements superposés et ultra–serrés. Il faut que l’air puisse passer entre les vêtements. L’idéal, ce sont des sous-vêtements chauds et couvrants ainsi que de bonnes chaussettes car la première couche de vêtement est primordiale. Néanmoins, il est conseillé, justement à cause de leur immaturité thermique, que les petits aient une épaisseur de vêtement de plus que l’adulte. Le plus simple, c’est le nid d’ange ou le pilote qui le couvre de la tête aux pieds sous lequel pourra porter une simple tenue d’intérieur et que vous pourrez facilement ouvrir quand vous sentez que votre bébé a trop chaud, Le bonnet est indispensable car un bébé se refroidit par la tête (80% des échanges thermiques se font par la tête). Enfin, les moufles doivent aussi faire partie de sa panoplie anti - froid. En effet, comme pour les adultes, les extrémités, mains ou pieds, se refroidissent très vite et ce d’autant plus qu’ils ne les bougent pas ou peu.

De la crème pour sa peau fragile.

Avec le froid et le vent, il faut protéger la peau fragile des bébés. Elle s’assèche et rougit facilement. Outre les soins quotidiens, mettez-lui une crème hydratante pédiatrique sur le visage et les mains avant toute sortie. Et n’hésitez pas à prendre le tube avec vous pour lui en remettre si vous sentez que votre bébé en a besoin !

Commentaires

Laissez votre commentaire